Déficit / Paye

by Quitter Kobe

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €1 EUR  or more

     

1.
04:39
2.
05:25

about

QK 14

credits

released March 28, 2014

tags

license

all rights reserved

about

Quitter Kobe France

De Brest à Liverpool, d'Osaka à Kobe, il n'y a qu'un pas allègrement franchi, une frontière enjambée.
C'est ainsi que naît cette musique, entre introspection et rêverie.

POUR LE VOYAGEUR IMMOBILE : QUITTER KOBE !

contact / help

Contact Quitter Kobe

Streaming and
Download help

Track Name: Déficit
Ces collines rebattues par les vents, le cris des enfants.
Un samouraï géant a sublimé le mouvement.

Nos cerveaux prennent la fuite. Nous avons fait faillite.
Mon cerveau prend la fuite. Il creuse le déficit.

Ce monde d'ignorants consommés, consommant, englués par l'argent, dévore ses enfants.
Cette bande d'ignorants nous le dit carrément : «sans conneries y' a pas d'argent, sans argent t'es inexistant»

Nos cerveaux prennent la fuite. Nous avons fait faillite.
Mon cerveau prend la fuite. Il creuse le déficit.

Se tromper tout le temps, jouer avec les mots,
savoir perdre son temps, attendre l'écho.
Réveille en toi le mécréant, cesse de faire le beau,
dégage de là rapidement, barre-toi maintenant.

Nos cerveaux prennent la fuite. Nous avons fait faillite.
Mon cerveau prend la fuite. Il creuse le déficit.

Lever le voile transparent, trouver les mots.
Être là maintenant et attendre l'écho.
Confronte cette religion calmement, son credo.
Démonte-la tranquillement, réfléchi tendrement.

Nos cerveaux prennent la fuite. Nous avons fait faillite.
Mon cerveau prend la fuite. Je n'ai plus de limite.
Track Name: Paye
Paye, assouvis ton désir.
Que ton bon plaisir advienne, qu'importe le Satyre.
Du moment que tu claques ton pognon, on s'en fout de tes idées.
Du moment qu'à l'hameçon, tu es bien accroché.
Alors, paye, assouvis ton désir.
Ce visage, ces tatouages, ce mirage, c'est ton navire.
Il n'y a plus l'ombre d'une trace de l'enfant que tu étais.
Tu l'as consciemment oublié.

Songe à tous ces plaisirs.
Qu'ils soient ficelés,emballés et goûtés pour toi Sir.
Au final c'est banal, t'es trop content de payer.
Chaque jour, chaque nuit, chaque vie, tu dois payer.
Chaque rêve, chaque cris, chaque vie, tu dois payer.
Tous les puissants, les tyrans, on les a baisés.
Alors paye, assouvis ton désir.
Gueule plus fort encore, il faut te faire plaisir.

Paye, assouvis ton désir.
Sois le plus fort.
Soigne ton corps et ton sort.
Je ne suis pas source de plaisir.
Ils ne respectent plus le simple fait de vieillir.
Ils ne savent même plus que tout n'est pas source de plaisir.
Je suis las de penser à leurs sorts, à leurs corps, à leurs morts, à nos sorts, à nos corps et à ton plaisir.

Ils seront encore là pour nous voir vieillir.
Ils resteront là pour nous voir pourrir.


O soleil
O merveille
Le soleil