Masque d'Argent pt 2

by Quitter Kobe

supported by
/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      €6 EUR  or more

     

1.
2.
05:35
3.
03:56
4.
5.
6.
03:27
7.
8.
9.
06:47
10.
03:21
11.
12.
13.
02:52
14.

about

réalisé entre 2007 et 2009.
QK04

credits

released October 26, 2011

tags

license

all rights reserved

about

Quitter Kobe France

De Brest à Liverpool, d'Osaka à Kobe, il n'y a qu'un pas allègrement franchi, une frontière enjambée.
C'est ainsi que naît cette musique, entre introspection et rêverie.

POUR LE VOYAGEUR IMMOBILE : QUITTER KOBE !

contact / help

Contact Quitter Kobe

Streaming and
Download help

Track Name: Le Cerf-Volant
Une fois dehors, n'aies pas peur.

Ce cerf-volant te tiendra lieu de moteur.

Prends ce vêtement de couleur, qu'il te préserve de la torpeur.

Tiens-le tout près de ton cœur, un vent portant te conduira en douceur.

Les éléments salueront ta candeur, éloigneront de toi pour toujours les pesanteurs.
Track Name: Nomade
Nomade suivre la foudre, le fil du rêve, un itinéraire, mon itinéraire.

Idéal enfantin, aujourd'hui enfanté, pour demain retrouver le chemin.

Rattraper la tribu, chanter les parfums, sans faillir nommer ce rocher.
Track Name: Vivants
Joseph Conrad nous le dit : "Il est curieux de constater que nous traversons la vie les yeux mis-clos, les oreilles bouchées et la pensée en sommeil" .

Nous pourrions aussi commencer avec Martin Eden et les deux Jack : London et Kerouac. Deux frères de la littérature américaine, parfois à la mode, rarement pour de bonnes raisons.

Trouvons alors une activité qui ne soit pas soumise à un âge limite, à l'opinion publique, pas trop encadrée.

Il n'y a plus de voie parallèle, plus de bifurcation, de demi-tour contrôlé. On ne se fait plus la belle, l'école buissonnière est démodée, bien trop risquée.

Ils nous ont enterrés vivants :
la complaisance nous a enterrés vivants,
l'ignorance assumée nous a enterrés vivants,
la violence, l'indifférence nous ont enterrés vivants.

Alors, nous couvrirons de mots la mer, de cette écume nous nourrirons la terre, les pierres, les animaux.

Nous sortirons de nos chapeaux d'étranges bidules ou des oiseaux, pourquoi pas un lapinot ?
Track Name: Nous Revoilà
A chaque ombre, sa lumière,
à chaque jour un mystère qu'il révéla.

Une nuit entière consacrée aux chimères mais nous revoilà,
ranimés, fiers, le sourire éphémère, nous revoilà.

Traverser les déserts, d'autres souvenirs doux-amers, défricher une voie, sa voie.

Peu enclins aux prières, ce qui importe c'est le faire.
Nous n'en resterons pas là.
Track Name: Compter le Temps
Une ballade en famille, de celles qui ne se reproduiront plus.
Quelques traces dans le sable, le sentier côtier.
Bien souvent, de nombreuses années...

Parfois, j'oubliais de compter le temps.
Les années ont passé, doucement.

Des amis qui vous manquent, on ne sait trop pourquoi.
Une conversation, de bonnes habitudes.
Bien souvent, de nombreuses années...

Il faut oublier de compter le temps.
Aimer à le voir danser par grand vent.

Une valise laissée dans un coin,
la poussière s'amoncelle, j'y dessine ton nom.
Trop souvent, de trop nombreuses années.

Parfois, j'oubliais de compter le temps.
Les mariés sont passés, pas l'amant.
Il faut oublier de compter le temps,
aimer à le voir danser par grand vent.
Track Name: Accalmie
Une brise de mer, la pluie,
un monastère, ouvert la nuit.

Et ça coule, ça roule, ça tangue, pas trop mal ici, j'attends l'accalmie.

Les coléoptères se cachent aussi,
sous quelques pierres, bien a l'abri.

Et ça coule, ça roule, ça tangue, pas trop mal ici, j'attends l'accalmie.

Un familistère, une biographie,
c'est éphémère, passionnant aussi.

Et ça coule, ça roule, ça tangue, pas trop mal ici, je suis la famille, j'attends l'accalmie.
Track Name: Toute Pesanteur Abolie
Plus de tension, le labeur est fini.
Plus de friction, la machine est hors-circuit.

Une clairière où je te vois assoupie.
Quelques bruyères pour colorer notre lit.
Toute pesanteur abolie.

Nous accueillons l'indispensable ennui.
Nous chérissons un matin baigné de pluie.

Une clairière où je te vois assoupie.
Quelques bruyères pour colorer notre lit.
Toute pesanteur abolie.
Track Name: La Tête à l'Envers
Il y a ce monde où l'on croit que deux pas en arrière ça suffira.
Dans ce monde, il ne fait pas froid : le nez dans la terre, il ne fait pas froid.

A la seconde où tu crois que la tête à l'envers tu comprendras.
Tu trompes le monde et surtout toi, deux pas en arrière ne suffiront pas.



Au fil de l'onde, les détroits, les mappemondes, l'au-delà.
Lancer les sondes, l'aile delta, vers les poussières, l'au delà.

A l'heure des prières pense à moi, le nez en l'air, il fait froid.
A l'heure des prières pense à moi, le masque est à terre, plus que moi.
Track Name: Locataire
Aimable locataire d'un bout de cervelle,
d'un corps qui se rebelle, de plus en plus
et marque la page de traces subtiles, de profonds sillons.

La barbe blanchie, itinéraire.
La barbe blanchie, inventaire.
La barbe blanchie...

Heureuse Itaque au fils glorieux.
Track Name: Epiphanie
Savoir partir un jour, mais t'étais là, j'étais là.
Refaire le tour du quartier : petits pas, petits pas.
Le tour du jardin japonais : cerisier, mimosas.
Notre nature apaisée, pour un nouveau repas.


Aller vers la fin, tête en avant ; chaque seconde révélée, en une seule concentrée : épiphanie.


Laisser partir les journées, comme la toute première fois.
Ouvrir les tours, les cahiers : sors de là, sors de là.
C'est le matin des fiancés, nous marchons dans leurs pas.
Je viens alors vous retrouver, pour un nouveau repas.


Aller vers la fin, tête en avant ; chaque seconde révélée, en une seule concentrée : épiphanie.
Track Name: Masque d'Argent pt 2
Masque d'argent, de larmes et de sang,
a déposé son âme dans le verger.

Compter le temps, les corps mécaniquement,
ne pas dépasser le quota alloué.

Tromper le temps, feux d'artifice la nuit venant,
apprendre à pousser loin de son verger.

Masque d'argent, soupire timidement,
s'en va retrouver l'étoile et le berger.

Il y a peu de temps, étrange dénouement,
on a vu creuser un loup dans le verger.
Track Name: La Qualité d'un Homme
La qualité d'un homme si l'on n'y prend garde, en quelques instants, menace de s'incliner, de basculer, de s'effondrer, d'être effacée, d'être oubliée.

On échange une gloire naïve pour de sombres pensées et la joie la plus simple pour de brillants effets.

Et rien n'est plus triste que ces âmes corrompues qui parfois se rappellent ce qu'elles ont perdu, ce que nous y avons perdu.

Et rien n'est plus triste que ces âmes corrompues, hormis peut-être ceux qui toujours y concourent. Y avez-vous concouru ?
Track Name: Parfois...
Parfois nous créons des mondes, bien souvent ils nous ressemblent, en partie en tout cas.

Alors qu'arriva-t-il cette fois là ?
Je vous assure, je ne le souhaitais pas.
Je le sais, je n'avais pas ce droit, je l'ai pris et nous voilà :


happés par ce monde.
Fascinés par ce monde.
Brisés par ce monde.

Les os éparpillés, un serpent dans l'estomac, un cœur gelé qui ne se réchauffe pas.

Je retiendrai cette leçon-là.
Track Name: Canailles (version alternative)
Prêt à tout quand la roue tourne,
aider le plus fort à trouver les filles,
aider le plus fort à trouver la liqueur.
Toujours les verres tu remplis.

Il y a des hommes de paille, toujours prêts à faire ripaille.

Un simple mouchoir contre la puanteur,
un coup d’œil au miroir, recoiffer la terreur.
Et le tiroir se rempli, de couteaux, de bigoudis.

Il y a des hommes de paille, des voyous, des canailles.

Malgré tout, la paille, ça brûle vite:
un beau chapeau devient bâton de dynamite,
un long couteau s'émousse après tant de cuites,
les jolis mots, bien vite, prennent la fuite.

Oh, bye bye, salut, canaille. Oh, bye bye, casse-toi, canaille