Multiples Possibles

by Quitter Kobe

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

    Un visuel différent pour chaque titre : jetez un coup d’œil !

      €6 EUR  or more

     

1.
2.
03:35
3.
4.
5.
6.
04:01
7.
8.
03:42
9.
03:49
10.
04:18
11.
05:42
12.
04:18

about

QK01

credits

released September 16, 2011

tags

license

all rights reserved

about

Quitter Kobe France

De Brest à Liverpool, d'Osaka à Kobe, il n'y a qu'un pas allègrement franchi, une frontière enjambée.
C'est ainsi que naît cette musique, entre introspection et rêverie.

POUR LE VOYAGEUR IMMOBILE : QUITTER KOBE !

contact / help

Contact Quitter Kobe

Streaming and
Download help

Track Name: Qu'est-ce qui se passe ?
Qu'est-ce qui se passe, aujourd'hui ?
Y-a plus de baby !
Qu'est-ce qui se passe, dans nos vies ?
Y-a plus de baby !

Pour espérer être plus qu'une ombre.
Pour espérer être plus qu'une tombe.

Y-a plus de baby !
Qu'est-ce qui se passe, aujourd'hui ?
Y-a plus de baby !
Bien trop de glace, dans nos vies.

Pour un soleil, un éclair, un monde.
Pour une ballade dans les rues de Londres.
Pour un mystère, une clairière.
Pour une marque sur cette pierre.

Y-a plus de rock baby !
Qu'est-ce qui se passe, dans nos vies ?
Y-a plus de rock baby !
Plus que ma musique au ralenti.
Au ralenti.
Track Name: Es-tu là ?
Il sombre dans la folie.
Il sombre, c'est infini.
Il sombre dans la folie.
Il sombre, infini.

Le vent nous réussit, le vent surtout la pluie.
Le vent nous réussit et surtout la pluie.
Cette image vite on l'oublie, un mirage en rouge et gris.
Ces images que l'on oublie, c'est ainsi, c'est ainsi.

Plus de visages, de sons ni d'océan, plus de rivages, de sang, d'argent.
Plus de messages, de temps, ni d'horizon, plus de nuages, de vent, d'amants.

Es-tu là ?
Es-tu là, noire folie ?
Amènes-tu tes amis ?
Es-tu là, noire folie ?
Es-tu là, cette fois-ci ?
Track Name: Une autre vie
Plus humble, moins amer, plus attentif aux êtres chers.
Plus humble, moins solitaire, plus sensible à notre misère.

Déshabillé, démaquillé, tu songes à d'autres femmes.
Déshabillé, démaquillé, comment naissent leurs larmes.

Moins de tensions, moins d'affliction, existe-t-il pour nous une autre vie ?
Emmenez-moi, emmenez-moi vers d'autres galaxies.
Track Name: Respirer encore
Aujourd'hui le vent souffle, il souffle fort.
Ce n'est pas facile de respirer encore.
Les efforts concédés, non aboutis, tes pieds sont glacés, ton esprit engourdi.

Répondez-moi, répondez-moi alors.
Est-il facile d'accepter ce sort ?
Si par miracle cette tempête se calmait.
Prendrais-tu le temps de rêver, de rêver ?
Aujourd'hui le vent souffle, il souffle fort.
Ce n'est pas facile de respirer encore.

Des villages enfumés, des villes englouties : la tempête a pris de l'ampleur.
Les histoires oubliées, les âmes rabougries, cette tempête a pris de l'ampleur.
Cette tempête a pris de l'ampleur et a soumis ta vie à ses humeurs.
Cette tempête a pris de l'ampleur, tu bois la tasse, tu pleures et tu cries alors : ce n'est pas facile de respirer encore.
Quand tu te joues de moi, de mes efforts.
Quand tu joues avec moi, avec mon corps.
Quand tu me jettes à terre, me laisses pour mort.
Les histoires oubliées, les vierges assoupies : tout cela, c'est bien gentil !
Les victoires consommées, les corps endoloris : tu vois, c'est pas joli.
Encore
Track Name: Multiples possibles
Multiples possibles où je t'entraîne encore.
Multiples possibles où je t'entraîne alors.

Prends cette lumière, couvre ton corps.
Prends cette lumière et couvres-en ton corps.

Prends cette lumière, ramène-la au port.
Guide les mortels, réveille les morts.

Multiples possibles où je t'entraîne alors.
Multiples possibles...

Cette lumière est belle, je reconnais mes torts.
Guide mes mains fidèles sur ton corps.

Multiples possibles où tu m'entraînes alors.
Multiples possibles...
Track Name: Nova
Tu passes l'hiver accroché à un rêve, recueillir les perles, tu prêches la bonne nouvelle.

Regarde la mer nettoyer son domaine, fouiller l'épave, nova devenue naine.

Tu passes l'hiver suspendu à un rêve, entretenir la flamme, les nuits semblent éternelles.

Regarde la neige effacer toutes nouvelles, plus une trace, c'est la raison qui chancelle.

Passé l'hiver, t'as oublié le rêve, rémanence, souvenirs résiduels.
Regarde ce corps il y manque des orteils, les cœurs dégelés serviront de chandelles.

Facile ici de trouver le sommeil.
Plus tu y penses, plus ça semble naturel.
Regarde la mer nettoyer son domaine.
Regarde ce corps il y manque des orteils.
Track Name: Les jours meilleurs
L'histoire que vous m'avez contée a tournoyé, en moi a tournoyé.
A grandi tel l'olivier, celui que tant vous aimiez, qui tant vous donnait.

Donner la vie, la protéger, lentement la laisser s'émanciper, s'émanciper.
Nous, nous étions rassasiés, contempler ainsi l'olivier nous suffisait, nous comblait.

Chaque jour nous allions nous baigner, nos corps se délassaient et oubliaient les coups de fouet.


Mais ces jours meilleurs, malheur, se firent pendre par le souffle amer du désert et sa poussière.

Encore une fois, errer sans horizon.
Encore rêver, danser et oublier.
Encore chanter, errer et oublier, oublier.
Track Name: Hommage
Il est convenu que l'être brutal est fréquentable.
Il est convenu que l'être brutal est présentable.

Sois le bienvenu, mon frère brutal.
Sois le bienvenu, viens recevoir mes hommages.

Il est convenu que l'être vénal est fréquentable.
Il est convenu que l'être vénal, est présentable.

Sois le bienvenu, mon frère vénal.
Sois le bienvenu, viens recevoir mes hommages.

Il est convenu que l'être brutal est fréquentable.
Il est convenu que l'être brutal est présentable.

Sois le bienvenu, mon frère brutal.
Prends donc un marteau et viens faire le beau.

T'es dispensable, tellement banal.
Track Name: Pépé
Transfigurer,
ce bout de bois, le renommer.
Transfigurer,
voilà le bateau où tu naviguais.
Transfigurer,
je revois le banc où tu t'asseyais.

Oh pépé, où est-elle ta France ?
Elle t'a abandonné.

Pauvre Pépé !
Comme un vieux cheval, un fusil rouillé.

Oh pépé, est-ce qu'une brise de mer vient bien tous les soirs te bercer ?
Track Name: Le lien
Il y a souvent des ambitions mal placées, égo-centrées.
Elles ne cessent de dénouer le lien, le brader.
Il y a souvent des émotions mal placées, surjouées.
Elles n'ont de cesse de dénouer le lien, le lien.
Il y a souvent des solutions toutes tracées, trop aimées.
Elles s'empressent de dénouer le lien.
Dénouer le lien pour briser et brider.
Dénouer le lien pour briser, brider les voix.

Trouver la voie ou la tracer.

Prenons le temps et les outils adaptés.
Explorons deux instants les liens déjà noués.
Écoutons un moment les voix oubliées, les échos qu'elles nous ont laissés pour briller, s'embraser, se retrouver, évoluer.
Track Name: Loin
Une pluie de sable pour l'avenir.
Une pluie de larmes, c'est l'avenir.
Je suis la trace de cet empire.
Loin de la masse et des plaisirs.

Apprends la chasse pour grandir.
Relève les traces pour choisir.
Choisir sa place, s'y tenir.
Loin de la masse et des plaisirs.
Track Name: Bord de mer
Plus facile à dire qu'à faire : une pensée de bord de mer.
Nous rêvions d'une belle équipe, pour partager ce périple.
Partager toutes les galères, on n'en aurait plus rien à faire.

Plus facile à dire qu'à faire : une pensée de bord de mer.
Nous songions au maître habile, celui qui danse avec style.
A l'instant il était là, le suivant chais plus, chais pas.
A-t-il dit qu'il repartait encore, que nous devions rester forts ?

Nous songions au maître habile.
De pouvoir danser avec style.
Mais pour danser avec style, il faut de la discipline.

Nous songions au maître habile, celui qui danse avec style.
A l'instant il était là, le suivant chais plus, chais pas.
Où est-il reparti encore ?
Est-on sûr qu'il n'est pas mort ?
Encore